dimanche 12 janvier 2014

Le devenir des médias

Où l'on s'inquiète de savoir comment lier médias et métadonnées

C'est après avoir victorieusement triomphé des quelques pièges tendus par ce coquinou de +Gramps (voir Indiana Jones et le secret des sources - Gramps edition) et accumulé quelques images (environ 352) que j'ai commencé à me demander comment diable j'allais bien pouvoir les introduire dans ma généalogie.


Pour les besoins de rigueur qu'impose cet exposé ô combien scientifique, je dois avouer qu'en termes de médias, je n'ai que des images et qu'en termes de métadonnées, je parle dans ce billet uniquement de celles inscrites dans Gramps.

Gramps et les mediae

Cela n'a pas l'air d'être grand-chose comme ça mais pour moi ça veut dire beaucoup. Ainsi si l'on part de la fin, il est possible de sauvegarder avec ou sans les médias liés à la généalogie avec toutes les possibilités dont j'ai déjà parlées: seuls seront exportés les médias concernant des personnes ou des événements choisis pour faire partie de l'exportation. Les individus et événements privés verront leurs médias ignorés.
Ceci posé, revenons à nos moutons: l'organisation des médias au sein de Gramps. J'ai mis un peu de temps à me décider entre rattacher tous les médias concernant une personne et une autre solution. Je me suis aperçu que la plupart du temps, chaque média se rattachait plutôt à un événement qu'à une personne.
Ainsi, un acte de naissance, s'il mentionne les parents et l'enfant né, voire les déclarants et le rédacteur correspond à mon sens surtout à la naissance. Les personnes ne sont ainsi rattachés à l'acte qu'à travers l'événement qu'il relate.

C'est pourquoi j'ai décidé de lier chaque image d'acte à l'événement qui le concerne et non pas directement à l'individu. Je trouve cela plus logique, même si j'avais, au début systématiquement relié l'image de l'acte et la ou les personnes concernées, sans passer par l'événement.

Petits problèmes entre amis

Le problème, parce qu'il y en a un (non, pas un seul, rassurez-vous) c'est qu'une personne donnée n'a, d'emblée, aucun media personnel, à part éventuellement s'il existe des photos de cette personne. Ce qui en cas d'exportation vers Geneanet ne permet pas d'importer de mediae, d'après ce que j'ai pu constater. Le pauvre Jean Huet, né en 1689 a bien un acte de baptême mais cet étourdi n'a point songé à faire prendre de lui le moindre cliché, ce qui aurait été, à l'égard de sa descendance férue de généalogie la moindre des politesses pourtant...

Le second problème c'est que si je veux montrer l'acte de baptême de 1689 de Jean Huet à mon cousin Régis, je dois cliquer tous azimuts sans que mon cher cousin Régis, qui n'a pas inventé la théorie de la relativité mais est un individu moins geek que moi tout de même, ait la moindre chance de pouvoir retrouver mon cheminement et donc le sien (pour à son tour montrer l'acte en question à tata Ginette)

Je me perds parfois moi-même entre les différents onglets où il faut cliqueter du mulot pour retrouver le media correspondant à l'acte avant de pouvoir l'afficher sur la visionneuse (en cliquant aussi), alors imaginez Régis seul face à Gramps... Vous visualisez ? Bien alors maintenant visualisez Régis sensé entrer des médias dans Gramps qu'il a retrouvé dans le grenier de grand'mamie Gertrude pour après les partager avec moi, son cousin préféré (et surtout le seul à faire aussi de la généalogie)

Bref, oui, Gramps c'est bien mais ça ne peut être utilisé correctement que par des maniaques psychotiques.

Dans un autre billet, je vous raconterai comment je range mes médias dans mes dossiers (accessibles par l'explorateur de fichiers, que ce soit Gnome ou Explorer), voire comment je les nomme. Je suis vraiment très curieux de savoir ce que je vais écrire car je n'ai pas encore trouvé de classement qui m'aille...